Project Description

BUREAU MAZARIN
MARQUETERIE D’ECAILLE DE TORTUE ET DE LAITON

Marqueterie Boulle

Bureau dit « Mazarin » en marqueterie Boulle d’époque Louis XIV – fin XVII° siècle

Un remarquable petit bureau « dit Mazarin » en marqueterie Boulle de laiton et d’écaille rouge en première partie d’après Bérain

Le plateau rectangulaire ceint d’une lingotière en laiton avec une plate-bande de bois précieux en entourage, offre un décor à « grotesques » mis à la mode par les gravures du talentueux ornemaniste Jean-Baptiste BERAIN (1640-1711). A partir d’un schéma classique, où nous trouvons comme thème central une scène où évoluent des personnages sous un dais, se développe un décor de réseau de volutes, d’arabesques, de rinceaux symétriques et de palmettes, animé de grotesques, de musiciens, de sphinges, de grues, d’écureuils et de papillons, et mêlés à des corbeilles de fruits rappelant l’école de Fontainebleau.

Le décor de la façade et des côtés reprend en résonance ces thèmes de fantaisie, où l’incrustation du laiton mêlé au carmin de l’écaille de tortue produit un séduisant jeu de couleurs.

Les deux caissons ouvrent à trois tiroirs, légèrement convexes et construits en bois de noyer à très fin montage à queues d’arondes et feuillures. La partie centrale du bureau est à retrait dans un riche encadrement latéral fortement concave, et ouvre par un tiroir également concave avec prise à décrochement. Puis, au-dessous, un large volet dont le décor central est encadré d’une plate-bande d’ébène contrastant avec les autres encadrements des ouvrants en laiton. Le bas des montants à décroché et à ressaut s’accordent aux volumes des pieds à section carrée de forme gaine par un chapiteau laiton. Ils sont terminés par une embase laiton et posent sur pieds en coupelle. lls sont réunis par une entretoise sinueuse en X évidée en son centre d’un ovale.

Remarquable travail parisien d’époque de la fin du XVII° siècle – Epoque Louis XIV

Dimensions :
Hauteur : 76 cm
Largeur : 101 cm
Profondeur : 60 cm

– Notre bureau présente un très bel état de conservation. 
– Il est d’une parfaite intégrité.
– Il n’a subi que quelques restaurations d’usage et d’entretien ; il est reverni au tampon.
– Il est rare par ses petites dimensions.
– Très architecturé, il présente une harmonieuse conjugaison entre les différents éléments de sa structure : l’équilibre des dimensions du plateau avec l’importance des caissons, l’harmonie de la forme des pieds avec le mouvement des entretoises.

Par le très riche tableau formé par son décor, ce bureau Mazarin de la fin du XVII° siècle est aussi un « objet d’art ».

Dérivé du coffre et de la commode, le bureau Mazarin était, à l’époque utilisé pour des fins diverses telles que pour écrire un billet ou ranger des petits objets. Les dames s’en servaient également comme meuble de toilette. Le bureau Mazarin a évolué et s’est transformé pour prendre la forme d’un bureau plus grand et plus large posant sur quatre pieds – la forme de bureau de travail que nous connaissons aujourd’hui.