Project Description

CONSOLE DEMI LUNE
ACAJOU ET PLACAGE D’ACAJOU

Console Ohneberg

Console demi-lune estampillée M. OHNEBERG d’époque Louis XVI

Belle console en acajou et placage d’acajou moucheté de forme semi-circulaire.

Elle ouvre en ceinture par un large tiroir de long en façade à double mouluration encadré par deux vantaux bombés.

Elle pose sur quatre hauts pieds fuselés, cannelés et rudentés, baguetés à l’amortissement et terminés par de fins sabots en bronze doré. Ils sont réunis par une tablette d’entretoise sans galerie.

En ceinture, une fine ornementation de bronzes ciselés et dorés éclaire la profonde tonalité de l’acajou telle que quatre anneaux de tirage à disque plein et miroir cerclés de tore de lauriers ainsi qu’une entrée de serrure à médaillon rubané.

Elle est couverte de son plateau de marbre blanc veiné ceint d’une galerie de laiton ajourée discontinue en façade.
Notre console, de petites dimensions, allie sobriété et élégance par la pureté de ses lignes et par l’équilibre de ses volumes. Elle est représentative du goût et de la bienfacture des meilleures productions des ébénistes parisiens de l’époque Louis XVI.

Une grande partie de la production de Martin OHNEBERG était destinée aux marchands merciers. Le dessin novateur de notre console peut leur être attribué.

Estampille du maître ébéniste Martin OHNEBERG, reçu Maître à Paris le 7 juillet 1773

Dimensions :
Hauteur : 83 cm
Largeur : 87 cm
Profondeur : 42 cm

Dans son ouvrage de référence « Les ébénistes du XVIII° siècle, leurs œuvres, leurs marques », le Comte de Salverte évoque Martin Ohneberg « né en 1738, il obtint les lettres de Maîtrise à Paris le 7 juillet 1773. Durant tout le règne de Louis XVI, il exploita un atelier très actif, rue Traversière, Saint-Antoine. Cet artisan travailla pour une foule des marchands en vogue. Il composait les ouvrages avec soin dans le goût sobre et léger. »*

*Vanoest, Les Editions d’art et d’Histoire, Paris, 1953