COMMODE EN ACAJOU

A « ENCADREMENTS »

Claude Charles Saunier

Commode en acajou estampillée Claude-Charles SAUNIER d’époque Louis XVI

Très belle commode de forme orthoédrique ouvrant à trois tiroirs de long.

La façade présente une architecture compartimentée en bronzes dorés.

Le premier tiroir sous le marbre de moindre hauteur, est encadré de bronzes dorés à double mouluration et bordés d’un rang de perlettes. Il est interrompu au centre par une entrée de serrure en disque à très fin moletage et cerné de perlettes. Ce cadre est flanqué de deux cartouches rectangulaires en bronze inscrit dans le haut des montants.

Une large ceinture de bronze, courant sur les côtés rythme le visuel de la façade, et valorise le très beau décor panneauté des deux tiroirs du bas dans leur encadrement de bronzes dorés.

Notons que ce cadre est légèrement plus étroit. Il est inscrit donc dans un entourage plus important qui met en valeur ce décor central formé d’un très bel acajou flammé en développé et légèrement ressorti.

Les entrées de serrures en bronze ciselé et doré à motif de nœuds feuillagés. Les anneaux de tirage sur fond d’un disque plein.

Les côtés à panneaux moulurés présentent également le tableau d’un magnifique acajou flammé. Ils suivent la disposition de la façade.

Les montants antérieurs arrondis à longues et profondes cannelures sont sommés de la réserve de bronze rectangulaire (citée plus haut) qui rejoint le cadre du tiroir mais d’une hauteur supérieure contrebalançant les lignes horizontales. Les pieds fuselés séparés par une bague de bronze à moulure sont chaussés de petits sabots de bronze.

Elle  est coiffée de son marbre blanc veiné gris mouluré à cavet.

Sa réalisation d’un grand raffinement égale celle de sa rigueur technique (ex. voir fixation du bronze sur le chant du tiroir inférieur).

La sobre interprétation et la pureté des lignes se révèlent d’une modernité intemporelle qui peut inclure cette pièce dans un espace contemporain en créant un contrepoint.

La structure est en bois de chêne.
Tous les bronzes sont d’origine et non redorés. Ils sont en fondu et leur assemblage brasé.
Parfait état de conservation.

Travail parisien d’époque Louis XVI
Estampille de Claude Charles SAUNIER (1735-16 août 1807), reçu Maître à Paris le 31 juillet 1752.

Dimensions :  
Hauteur : 91 cm   
Largeur : 116 cm  
Profondeur : 52 cm

Musées :
– Fontainebleau, château
– Paris, Arts Décoratifs