Project Description

CONSOLE D’APPLIQUE

BOIS SCULPTE ET DORE

Console Rocaille

Console en bois doré et sculpté d’époque Louis XV

Bois mouluré, sculpté, ajouré et doré

Epoque Louis XV  Circa 1740- 1745

Une remarquable console d’applique en bois de chêne richement mouluré, sculpté, ajouré et doré au décor rocaille symétrisé de coquilles, rinceaux feuillagés, cartouche, volutes, contre-volutes, guirlandes, feuilles d’acanthe, enroulements, grenade éclatée et aile de chauve-souris.

Caractéristiques ornementales :
– Rocaille symétrisé : un vocabulaire rocaille aux éléments naturels : une œuvre ordonnancée
– La ceinture en arbalète est centrée d’un large tablier cordiforme de « C » affrontés et ailettes d’acanthes, entourant une somptueuse grenade éclatée, acanthes et rinceaux feuillagés. De part et d’autre, volutes, fleurs, godrons ajourés se déclinent et s’animent jusqu’à l’amortissement des pieds.
– Les montants à double cambrure présentent à l’amortissement un large renflement pour s’affiner et se terminer par de larges volutes. De gracieuses fleurs, feuillages et branchages s’enroulent autour de la partie basse des montants.
– Une généreuse noix centrale présentant une ample coquille aux godrons ajourés et aux arêtes fleuronnées est amortie par un motif en aile de chauve-souris.
– La grenade éclatée et l’aile de chauve-souris sont des signes de qualité sur une œuvre d’époque Louis XV.
– Les côtés galbés et évasés : sur la ceinture ajourée, courent guirlandes fleuries, volutes et ajours pour se terminer en une demi-coquille pleine.

Elle est coiffée d’un épais marbre gris beige de Haumont mouluré à bec de corbin
(Château de Versailles, Château de Louvecienne…)

Travail parisien d’époque Louis XV, circa 1740-1745

Dimensions :
Hauteur : 84 cm
Largeur : 126 cm
Profondeur : 60 cm

– Parfait état de conservation
– Pas d’accident
– Reprises à la dorure

Une parfaite représentation de la fantaisie du style Rocaille alliant une flamboyance visuelle, des lignes fluides renforcées par les nombreux ajours inspirés des plus grands ornemanistes tels que Juste Aurèle MEISSONNIER ou encore Nicolas PINEAU et Jacques de LAJOÜE.