Project Description

BARGUENO ESPAGNOL
POLYCHROMIE ET DECOR JACQUAIRE

Epoque XVII° siècle

Bargueno espagnol

Bargeno d’époque premier tiers du XVII° siècle

Décor polychrome et coquilles jacquaires
Espagne XVII° siècle

La partie haute formant un coffre de forme rectangulaire ouvre sur toute la façade par un lourd abattant découvrant douze tiroirs verticaux et horizontaux disposés autour d’un vantail démasquant trois petits tiroirs de long.

Ces tiroirs ainsi que le portillon sont parés d’un riche et somptueux décor polychrome et or flanqués de colonnettes torses en os avec des petits tirages de préhension en forme de coquilles Saint Jacques.

Le vantail ainsi que les deux tiroirs verticaux latéraux en partie inférieure se distinguent par une façade ornée de portiques architecturés et colonnettes torsadées. Ces deux tiroirs ont la particularité de renfermer chacun un petit tiroir secret en partie basse.

Les encadrements guillochés or et moulurés en obliques inversées accrochent et jouent avec la lumière de la dorure selon notre position visuelle, et met en valeur la splendide polychromie aux motifs variés d’oiseaux, coupes de fruits, fleurs et rinceaux des tiroirs.

La façade de l’abattant offre un exceptionnel exemple du savoir-faire de ferronnerie ouvragée. En effet, que ce soit les cornières des pourtours, l’imposante serrure à double moraillon, les poignées de transport latérales, les platines ajourées aux pendeloques de tirage ou de fermetures sur un fond de  velours cramoisi, tous ces éléments sont traités avec une habileté incontestable. Nous y trouvons également au bas la présence de deux groupes de trois petites coquilles Saint-Jacques. (Elles dissimulent la pointe retournée des clous de fixation de la charnière qui traversent l’abattant, encore une petite distinction esthétique dans ce volume monolithe.

Il pose sur son piètement démontable à tire-fonds en bois de noyer mouluré et sculpté. Six colonnettes torsadées, moulurées et tournées sont reliées par une entretoise architecturée d’arcatures sommée par un rang de toupies sur une traverse sinueuse. Deux tirettes avec prise en forme de larges coquilles Saint-Jacques permettent au lourd abattant de reposer.

Rappelons que le bargueño, appelé également « escritorio di Salamanca» est non seulement un coffre portatif, mais également le symbole incontournable de toute riche demeure. Il est l’expression de l’essor colonial espagnol étendant son empire dans des expéditions du Nouveau Monde. Ces pièces, démontables, transportables et portatives, permettaient aux officiers de la Couronne, aux conquistadors ou aux missionnaires d’y serrer et transporter des effets, administratifs, diplomatiques, liturgiques ou personnels.

Ces modèles de coffres sont non sans rappeler les petits coffres portatifs utilisés par les pèlerins du chemin de Compostelle avec ses nombreuses coquilles jacquaires.

– Le piètement est d’origine (Très rare)
– Clefs d’origine

– Ferronneries d’origine
– Velours cramoisi d’origine
– Exceptionnel état de conservation


Dimensions :
Coffre :
– Hauteur : 57,5 cm
– Largeur : 97 cm
– Profondeur : 43 cm
Hauteur totale : 145 cm


L’austérité extérieure de ce meuble laisse place, une fois l’abattant ouvert, à un éblouissant et étonnant tableau crée par la délicate et riche composition de cette architecture polychrome.

Travail espagnol du XVII° siècle de qualité muséale

Un modèle similaire Musée des Arts Décoratifs de Madrid, Musée Lazaro Galdiano et d’autres références dans l’ouvrage de Maria Paz Aguilo Alonzo, El Mueble en Espana, Siglo XVI-SVII, Madrid, ed. Aniqvaria, 1993, p. 289.