Project Description

COMMODE  EN MARQUETERIE

SCENE DE PAYSAGES

Birckle

Exceptionnelle commode estampillée Jacques BIRCKLE d’époque Transition

L’ensemble de la façade et des côtés entièrement travaillés à léger galbe. Elle ouvre à cinq tiroirs sur trois rangs à traverse dissimulée. Les trois tiroirs sous le marbre simulant une ceinture à décor de croisillons en quartefeuilles. Précieuse marqueterie de vases fleuris sous une guirlande de lauriers posant sur un entablement de damier en perspective de bois teintés. Le ressaut légèrement bombé à décor d’un délicat tableau bucolique représentant un hameau dans un large entourage marqueté simulant un encadrement.

Cette commode peut être considérée comme une œuvre majeure du maître ébéniste Jacques BIRCKLE (1734-7 mars 1803) reçu à la maîtrise le 30 juillet 1764.

– Remarquables bronzes d’origine, ciselés et leur dorure d’époque à l’or moulu,
– Serrures, et clef d’origine,
– Etat de conservation de famille,
– Meuble reverni au tampon.

Provenance :
Grande Collection Internationale

Musées :
– Paris, Musée des Arts Décoratifs
– Paris, Musée Cognacq-Jay
– Paris, Petit Palais
– Versailles, Musée Lambinet

_________________________________

Un modèle similaire – non estampillé – (collection particulière, archives Galerie GISMONDI) est représenté in KJELLBERG, Pierre. Le mobilier français du XVIIIème siècle, Paris, Les Editions de l’Amateur, 1998, p. 74

__________________________________

« BIRCKLE, Jacques, un des fournisseurs du Garde-Meubles sous Louis XVI. Il fut appelé en 1785 à travailler pour le mobilier royal. Il produisit de nombreuses pièces destinées au service des Enfants de France, du duc d’Orléans, du marquis d’Aumont, de monsieur de Calonne, des princesses de Tingry et de Lambale. En 1787, il livra plusieurs commodes pour les appartements de la Reine à Saint Cloud.

Il concouru activement à meubler le pavillon de Madame Elisabeth au Grand Montreuil. Ses fournitures pour la Couronne cessèrent en 1789, mais sa maison était encore en activité sous et après la Révolution. »

Dimensions :
H. 91 cm
L. 132 cm
P.62 cm

Référence bibliographique :
COMTE DE SALVERTE François. Les Ebénistes du XVIII° siècle – Leurs œuvres et leurs marques, 4° édition. Paris, Les Editions d’art et d’histoire, 1953, p. 24.