Project Description

BUREAU MAZARIN

Mazarin face

Bureau Mazarin attribué à BVRB 1 d’époque Louis XIV – Premier quart du XVIII°

Bernard 1 Van Risamburgh
Identifié rival de André-Charles BOULLE

L’Estampille, l’Objet d’Art, n° 243, janvier 1991, p. 42 à 71

Le rarissime bureau « Mazarin » que  nous présentons est exceptionnel. Nous n’avons pas rencontré de pièce similaire à disposition des collectionneurs sur le marché hexagonal des arts décoratifs.
Ce bureau est l’œuvre de Bernard 1  Van Risamburgh (c. 1660- 1738), père du célèbre ébéniste ayant estampillé B.V.R.B, (dont le patronyme de cette estampille a été découvert tardivement).
Ses créations au décor de marqueteries aux allégories, la précision des matériaux qu’il emploie révèlent les particularités du luxe de l’œuvre de Bernard 1er Van Risamburgh à la fin du règne de Louis XIV et de la Régence.

Il apportera une vision nouvelle de l’Art Décoratif français venant du baroque tardif de l’époque au début de l’orientation rocaille du XVIII° siècle.

__________________________

Bernard 1 Van Risamburgh est originaire des Pays-Bas. Il naquit à Groningue vers 1660 et mourut à Paris le 2 janvier 1738. Par ses travaux, sa présence est attestée à Paris avant 1694. Il travaillait comme ouvrier libre au faubourg Saint-Antoine.

Sa date d’accession à la maîtrise est inconnue. Nous savons cependant qu’il fut Juré de la Corporation en 1730.

Grâce à l’étude exhaustive et passionnante en 1991 de Jean-Nérée RONFORT et Jean-Dominique AUGARDE, il fut identifié pour avoir été le rival de A-C. BOULLE. De nombreux chefs-d’œuvre jusqu’alors attribués à celui-ci retrouvent donc leur véritable paternité :

  •  Il est le maître cité de l’Électeur Maximilien II Emmanuel de Bavière – bureau et ses composants
  •  La commode du président de Machault
  • La commode de Toledo- Le grand bureau plat de la Wallace Collection
  • Le bureau des Arts Décoratifs de Paris
  • Bureau Mazarin du Victoria and Albert Museum de Londres
  • Le petit bureau Mazarin à huit pieds exécuté pour l’électeur Maximilien II Emmanuel de Bavière, du Getty Museum de Malibu
  • Le petit bureau  huit pieds (piétement modifié), collection S.M. La Reine d’Angleterre
  • Le bureau des Ducs de la Roche-Guyon (piètement modifié)
  • La commode de la collection Maurice Segoura du Getty Museum de Malibu
  • La pendule sur scabellon- Le coffret du Victoria and Albert Museum de Londres
  • La pendule sur console d’applique de l’ancienne collection des Ducs de Praslin à Vaux-le-Vicomte
  • La pendule « aux biches » de la Wallace Collection, Londres.

Notre exceptionnel bureau de milieu toutes faces dit « Mazarin » est paré d’une riche et éblouissante marqueterie en première partie et contrepartie d’écaille de tortue caret teinté rouge, et laiton découpé et gravé.
Les deux parties ont été employées. Telle la façade en première partie et l’avers en contrepartie, signifiant l’unicité de cette pièce et de son décor.
Cette marqueterie dessine des réserves rectangulaires, quadrilobées, en cœur, des rinceaux et arabesques, des feuillages, rosaces, volatiles, urnes fleuries, papillons, profils d’Indiens, guirlandes fleuries, filets, entrelacs, encadrements de plates-bandes.
Il ouvre sur une façade en caisson par six tiroirs en arbalète, un vantail à retrait à ressaut et un tiroir également en arbalète, à base découpée, sous le plateau.
Les côtés à panneaux, à ressaut à cavet en surépaisseur et plates-bandes, sont également richement marquetés.
Les montants droits en diagonale posent sur huit hauts pieds en gaine garnis de bronzes quadrangulaires, moulurés, en raccordement à chaque extrémité. Ils sont réunis par des entretoises en X contournées. Ils posent sur leurs boules également en fondu et brasées.

Décrire la composition du décor exceptionnel du plateau serait complexe donc peu explicite. Nous laissons l’amateur se reporter aux divers clichés photographiques pour apprécie la valeur de l’œuvre de cet artiste.

Travail de Bernard 1 Van Riesamburgh

Epoque Louis XIV – Premier quart du XVIII° siècle

Seul, cet ébéniste présenterait une construction de l’architecture « en arbalète » de la façade des tiroirs de ses bureaux Mazarin.

Notons le  bureau posant sur huit pieds de la collection de S.M La Reine d’Angleterre (au piètement remanié) ainsi que le bureau huit pieds de l’électeur Maximilien II Emmanuel de Bavière du Paul Getty Museum de Malibu.

Dimensions
– Hauteur : 80 cm
– Largeur : 127 cm
– Profondeur : 72 cm

  • Très rare état de conservation
  • Très petites restaurations d’usage et d’entretien
  • Meuble reverni au tampon