Project Description

PAIRE D’ENCOIGNURES
LAQUE DE CHINE

Encoignures DUBUT

Très belle paire d’encoignures en placage d’ébène à filets d’encadrement incrustés en laiton

Elles ouvrent par un large vantail en opposition décoré d’un panneau de laque de Canton orné d’oiseaux, de papillons, de fleurs et de branchages dans un encadrement de rinceaux fleuris. L’intérieur des vantaux est plaqué d’ébène d’Asie. Les montants à pans coupés sont prolongés par de petits pieds engainés.

Très riche ornementation de bronzes finement ciselés et dorés, soit, quartefeuilles, moulures, tablier et sabots. Une très élégante frise d’entrelacs signe la rareté et la grande qualité de ces meubles.

Dessus de marbre brèche d’Alep, à bord mouluré à cavet.

Estampille de Jean François DUBUT, artisan privilégié du Roi, mort en 1778

Epoque Louis XVI.

Dimensions :
Hauteur : 92 cm
Largeur : 68 cm
Profondeur : 38 cm

Références bibliographiques :
– Thibaut WOLVESPERGES : Le Meuble français en laque au XVIII° siècle. Editions de l’Amateur.
Le Mobilier du Musée Carnavalet, Editions Faton.

Musées :
– Paris, musée des Arts décoratifs
– Paris, musée du Louvre
– Paris, musée Nissim de Camondo
– Saint-Pétersbourg, musée de L’Hermitage

______________________________________

« Un certain nombre de meubles de haute qualité, pour la plupart de style Louis XV ou Transition, témoignent de l’incontestable talent de cet ébéniste. On ignore toutefois la date de son accession à la maîtrise. Il est même possible qu’il ne l’ait jamais sollicité et qu’il ait estampillé ses œuvres en tant qu’artisan privilégié du Roi ».

In Pierre KJELLBERG, Le Mobilier français du XVIII° siècle. Editions de l’Amateur.